Bambou

Plantavie
En Rupture momentanément
30,05 €
(-32,78%) 20,20 €

Bambou bienfaits


Boite de 120 gélules de Bambou (2 gélules par jour)
1 Boite Offerte pour 3 boites achetées

Propriétés : Le bambou contribue au confort articulaire et à la santé des os. La silice contenue dans l’extrait de bambou joue un rôle dans la structure des tissus conjonctifs.

Ingrédients :
Agent de charge : Maltodextrine ; Extrait de Bambou (Bambusa arundinacea) ; Agent d’enrobage : gélule d’origine végétale HPMC ; Anti-agglomérant : Sels de magnésium d’acides gras.
Composition nutritionnelle:
Pour 2 gélules
Extrait de Bambou  180 mg
Dont Silice  135 mg
Poids net : 45g

A conserver à l’abri de la lumière, de la chaleur et de l’humidité.
Ne pas utiliser à la place d’un régime alimentaire varié et équilibré et d’un mode de vie sain. Tenir hors de portée des jeunes enfants. Ne pas dépasser la dose journalière recommandée. Déconseillé aux femmes enceintes.

Petite histoire du Bambou

: Alors que les agronomes perçoivent le bambou comme plante aux multiples bienfaits pour lutter contre la dégradation de l’environnement, les économistes le considèrent comme le futur « or vert ». Quant aux adeptes de l’art culinaire, c’est l’ingrédient qu’ils ont toujours recherché pour assaisonner leurs plats. Même dans l’architecture, cette plante a sa place d’honneur. En bref, le bambou est une ressource incontournable de bienfaits encore peu exploitée. Voilà un dossier complet pour mieux le connaître.

Le bambou, de par son nom botanique, Phyllostachys est une plante originaire de Chine, mais, qui a été devenue une vraie référence de la culture nippone depuis plusieurs millénaires. Le bambou pousse majoritairement dans les forêts tropicales étant donné qu’il peut pousser même à 3000 m d’altitude. On reconnaît facilement cette plante avec ses tiges souterraines et ses rhizomes qui assurent le stockage des réserves nécessaires à sa croissance.
D’ailleurs, ces mêmes rhizomes contribuent à la multiplication de la plante en donnant naissance soit à un nouveau rhizome, soit à un chaume ou bien à une jeune pousse, un peu comme les turions des asperges. Le bambou a la particularité d’afficher une pousse ultra rapide, allant parfois jusqu’à 1 m par jour, en fonction de la variété.
On compte plusieurs espèces de bambou dont chacune a des bienfaits propres à elles. En effet, si certaines variétés peuvent atteindre les 15 m de haut, d’autres restent naines. Il y a des espèces qui supportent mal le froid alors que certaines peuvent continuer de s’épanouir même pendant les périodes de gel. C’est justement le cas des variétés qui poussent en Chine ou au Népal.

Où se trouvent les plus grandes productions de Bambou ?

 Ses usages aux bienfaits multiples restent la force première du bambou. Cependant, il est aussi chouette et facile à vivre. Cette plante peut en effet pousser sous presque toutes les conditions climatiques. Elle résiste à quasiment tout, et même aux sols les plus pauvres. La croissance rapide de la plante s’ajoute également à sa facilité de pousse. Il ne serait pas évident de connaître l’origine réelle du bambou, mais on sait en revanche qu’il existe depuis toujours en Asie, dans plusieurs pays en Amérique et dans certaines régions d’Afrique.
N’empêche que le producteur numéro un du bambou reste la Chine en détenant la première place dans le marché mondial. Ce commerce est en pleine expansion, les produits issus de la plante étant considérés comme respectueux de l’environnement. Ainsi, en Europe et aussi aux États-Unis, l’importation du bambou de la Chine est en poupe comme jamais. Le marché mondial de cette plante aux milles bienfaits représente à elle seule environ 60 milliards de dollars, si l’on croit à une statistique donnée. Ce qui n’est pas sans conséquence sur l’économie globale du pays producteur, puisqu’elle est devenue une source de revenus potentielle et garantie pour les communautés rurales.
À l’heure actuelle, on compte une dizaine de pays africains qui se lancent également dans la culture du bambou. Dans ces pays, notamment, au Kenya, à Madagascar, au Malawi… où le bambou pousse naturellement, l’exploitation est sur la bonne voie. Dans d’autres pays également, tels que l’Angola, le Gabon ou encore la Zambie, l’intégration à l’organisation se fait progressivement.

Les différents types de bambou

: L’utilisation du bambou à titre décoratif n’est pas oubliée non plus. On ne parle pas ici du gros bambou massif que l’on se sert pour confectionner des meubles, mais plutôt de la jeune pousse que les foyers font planter pour orner leur jardin. Pour les adeptes des jardins japonais et de leur ambiance Zen en particulier, le bambou reste un incontournable. Mais pour planter pleinement cette plante, il est nécessaire de connaître d’abord les différentes espèces existantes.
Fargesia et Phyllostachys, Arundinaria et Thamnocalamus, Pseudosasa et Semiarundinaria, Chimonobambusan, etc. ce sont des variétés de bambou. Avec tout un panel de vivaces, c’est impossible que vous ne trouviez pas le bambou que vous souhaitez. La vérité c’est que plusieurs centaines d’espèces existent pour le bambou en particulier. Si vous vous rendez chez la pépinière d’à côté pour trouver la jeune pousse pour orner votre jardin, vous découvrirez à coup sûr les différentes variétés possibles. Entre les bambous nains, les petits bambous, les bambous moyens ou encore les bambous géants, ce serait l’embarras de choix.
Mais pour faciliter la quête et pour ne pas se prendre la tête avec tous ces noms botaniques difficiles à mémoriser, il serait plus simple de catégoriser la plante en deux familles principales. Il y a d’abord les bambous traçants qui sont caractérisés par des arbustes ayant un rhizome sous terre et qui s’étale de 0,5 m à plus de 3 m. Cette variété de bambou est sûrement la plus prisée avec ses nouvelles cannes qui poussent de façon éparpillée et qui ne manquent pas d’être hyper décoratif. Une petite mise en garde toutefois : si vous choisissez cette espèce, il faudrait prémunir une barrière anti-rhizome. Cela est pour limiter la propagation de la plante, à moins que vous disposiez d’un énorme espace vert. Ainsi, vous pourrez choisir entre le Phyllostachys, le Pseudosasa, le Semiarundinaria, ou encore le Arundinaria pour la catégorie de bambou traçant.
Ensuite, découvrez les bambous non-traçants, appelés également cespiteux. Si votre projet est de créer une jolie haie avec le bambou, c’est de loin la variété par excellence. En plus d’être occultant, cette plante est également persistante, ce qui la rend encore plus agréable. Pour la bonne et la simple raison qu’elle demande très peu d’entretien, elle est le choix idéal pour la création des haies. En raison du fait qu’il soit non-traçable, le bambou ne présente aucun danger pour vous, mais surtout pour les personnes qui passent près de votre territoire. Cela, sans qu’il soit moins sécuritaire.

Peut-on cultiver le bambou ?

 Au risque de nous répéter, le bambou est l’une des plantes les plus simples à vivre. Pour les propriétaires éternellement occupés et fréquemment absents, c’est la plante par excellence pour créer des haies sans avoir à les entretenir toutes les deux semaines. Et d’ailleurs, le bambou pour certaines variétés peut résister étonnamment au gel. Pour faire court, il est tout à fait possible de cultiver cette plante vivace.
Pour cette espèce, la plantation est une étape très importante. Celle-ci conditionne en effet la reprise est à ricochet, le bon développement de la plante. De préférence, plantez vos plantes en automne, mais si vous avez raté cette période, vous pouvez le faire au printemps. Mais pour cela, vous devez d’abord prévoir un arrosage assez régulier, surtout au début de la plantation. Quoi qu’il en soit, les périodes de gel et de canicule sont à éviter si vous souhaitez voir vos plantes s’épanouir.
Sachez également que le bambou adore les zones plutôt ensoleillées. Il ne craint pas les sols trop secs et accepte facilement les sols pauvres. Avec sa croissance rapide et résistante, il n’a pas peur de la sécheresse, tout comme les gelées d’ailleurs. Toutefois, il est bon de vous prévenir que sa croissance se fait lentement d’abord, mais lorsque les rhizomes réussissent à s'enraciner, votre bambou se développe à une vitesse de lumière.
Si vous souhaitez adopter des bambous en pot, c’est également possible. Ce serait une variété naine, comme le Pleioblastus. La règle d’or pour réussir cette plante est de prévoir un pot ayant un diamètre suffisamment grand. Le pot doit être percé au fond afin d’assurer l’écoulement de l’eau. Sinon, assurez-vous de l’arroser correctement, idéalement dès que la terre s’assèche.