Bourse à pasteur bienfaits

Qu’est-ce que la bourse à pasteur ?

La bourse à pasteur, de son nom scientifique Capsella bursa-pastoris est une plante considérée comme « mauvaise herbe » dans les champs.
 
Bisannuelle ou annuelle, elle se développe majoritairement dans les friches et des fois dans les lieux non cultivés.
 
Vous en avez très certainement déjà vu en vous promenant dans la campagne sans réellement vous y prêter attention.
 
Elle se reconnait facilement avec sa couleur rougeâtre pour la variété de Capsella bursa-pastoris subsp. Rubella et ses pétales blancs.
 
Il y a aussi d’autres variétés telles que la Capsella grandiflora qui possède des pétales plus grandes.
Bourse à pasteur bienfaits

Qu’elles sont les bienfaits de la bourse à pasteur ?

Cette plante aux multiples bienfaits est reconnaissable entre mille avec ses feuilles découpées qui forment une jolie rosette touffue. Au centre de cette dernière vient jaillir une tige dressée qui porte des feuilles réduites en été. Elle forme aussi un bouquet de petites fleurs blanches qui surmonte une grappe de petits fruits triangulaires de forme de cœur renversé. D’ailleurs, ces petits fruits expliquent l’origine du nom de la plante.
La bourse à pasteur possède différents actifs qui expliquent les bienfaits qu’elle procure. Effectivement, ces actifs sont réputés pour leurs vertus hémostatiques déjà connues et utilisées depuis des lustres. À l’époque où la médecine moderne n’est pas encore née, c’est cette plante que les anciens se servaient pour stopper les hémorragies et les saignements de nez. Les femmes qui avaient des règles abondantes en consommaient également.
Si l’on doit parler de caractéristiques, la plante appartient à la famille des Brassicacées, dans sa catégorie de plante annuelle ou bisannuelle. On ne saurait dire sa réelle provenance, car la plante aux petites fleurs blanches est trouvable dans presque le monde entier. Depuis quelques années maintenant, elle est cultivée et peut atteindre une hauteur de 20 à 60 cm. En ce qui concerne la période de floraison, elle se fait en été.
La bourse à pasteur regorge de bienfaits en raison des flavonoïdes et de la choline qu’elle renferme. On trouve aussi parmi ses actifs de l’acétylcholine, de l’histamine ainsi que de la tyramine et d'un hétéroside sulfuré. Les feuilles de cette plante sont également réputées pour être riches en protéines et en vitamines, mais aussi en sels minéraux. Ceci étant dit, une bourse à pasteur fraîche est hémostatique, tonique et diurétique en plus d’agir positivement sur le cycle menstruel.

Comment utiliser la bourse à pasteur ?

Pour bénéficier de ses bienfaits, elle se consomme en infusion. Pour ce faire, il suffit de prendre 3 g environ de feuilles séchées pour 150 ml d’infusion, soit 3 tasses maximum par jour. Pour une efficacité garantie, laissez la boisson infuser environ 10 à 15 min. En décoction, la plante procure également ses bienfaits. Ici, vous aurez besoin de 25 g environ de feuilles séchées pour 0,5 litre que vous allez bouillir pendant 2 à 3 min pour ensuite le laisser infuser 10 min. Pour information, il est aussi possible de consommer la bourse à pasteur en vin tonique ou bien en extrait fluide ou teinture-mère afin de tirer meilleurs profits de ses bienfaits.
comment trouver de la bourse à pasteur

Où trouver de la bourse à pasteur ?

Pour profiter pleinement des bienfaits de cette plante, de nombreuses familles ont décidé de la planter dans leur jardin.
 
Après tout, la grande majorité des plantes de la famille des Astéracées ayant des bienfaits peuvent être cultivées. Aussi, elles forment quasiment toute une rosette, que l’on peut confondre quand on est néophyte.
 
En tout cas, vous pourrez reconnaître la bourse à pasteur de par ses feuilles qui se dirigent vers le sommet lors de leurs divisions. Pour en être sûr, vous pouvez goûter une feuille et si elle a une saveur typique rappelant le chou, c’est bien la bourse à pasteur.

Pour réussir sa plantation, sachez que cette plante se propage et s’épanouit superbement bien sur sols compactés, notamment riches en calcaire.
 
C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle est classée parmi les plantes bio-indicatrices du sol. Concernant sa multiplication, la bourse à pasteur est une variété de plantes sauvages qui n’a pas besoin d’être semée.
 
Au fait, elle se multiplie de manière naturelle et surtout de façon spontanée grâce à la dispersion des graines.

La bourse à pasteur dans l’alimentation

En Europe, les jeunes rosettes de ses feuilles sont comestibles, que ce soit crues ou cuites. La bourse à pasteur fait en effet partie des ingrédients de salades de printemps.
 
Elle est conservée par lactofermentation pour que l’on puisse la consommer tout au long de l’année et profiter de ses bienfaits. Au Japon, elle fait partie de l’une des sept herbes printanières que l’on trouve dans la gastronomie nipponne. Hachée et cuite avec du riz, elle ajoute un goût unique aux plats de par sa saveur un peu sucrée.
 
En ce qui concerne ses petites fleurs blanches, elles s’ajoutent sans problèmes aux salades.
Et pour le suc de la plante fraîche, il est ajouté idéalement à un jus de légumes. Finalement, ses petites graines se présentent comme un excellent condiment typiquement terroir en raison de leur saveur piquante.
 
Le saviez-vous ? La racine de la bourse à pasteur se consomme également lorsqu’elle est encore jeune et tendre. Ici, elle se prépare comme des radis, sans attendre qu’elle devienne trop fibreuse.
 

Quant à ses feuilles, vous les adorerez incorporées dans votre salade et son sommet des inflorescences fera une jolie décoration. En tout cas, rien ne vous empêche de cuire ses feuilles, exactement comme dans la cuisine traditionnelle chinoise ou Japonaise.
La bourse à pasteur coméstible
Quelles sont les contre-indications de la bourse à pasteur ?
La bourse à pasteur est longtemps considérée comme une mauvaise herbe alors que ses bienfaits sont précieux. De plus, elle fait partie des plantes les plus répandues sur la terre, puisqu’elle pousse dans quasiment tout type de sol. Elle n'est pas non plus très sélective concernant les conditions climatiques.
Mais ce n’est pas tout le monde qui peut le consommer et comme pour toute autre plante médicinale, il est primordial de respecter les doses recommandées. L’avis de votre médecin compte beaucoup également avant de vous décider à la consommer. Il est bon également de connaître d’abord les contre-indications. Sachez que la plante peut être abortive et donc non adaptée aux femmes enceintes.
En revanche, elle ne présente pas des effets indésirables connus. Et même si elle ne peut se substituer avec les médicaments, il faut faire attention avec les interactions avec d’autres plantes médicinales et des compléments divers.