Consoude tubéreuse

Auparavant, les consoudes bordaient les routes en Europe. Ce fut l’œuvre des voyageurs et des pèlerins. En effet, la raison de la propagation de cette plante demeurait médicale. Cette sorte de végétal était connue pour ses valeurs thérapeutiques. C’est la raison pour laquelle, au XIXe siècle, elle était en vogue. Puis, en 1960, ses propriétés thérapeutiques attiraient beaucoup d’attentions. Par la suite, elle devenait une plante de jardinage. D’autres recherches ont prouvé que c’est une plante comestible. D’ailleurs, il existe plusieurs espèces, dont la consoude tubéreuse.

Qu’est-ce que la consoude tuberculeuse ?

La consoude tubéreuse désigne le nom d’une plante herbacée aux feuilles comestibles. Elle est classée dans la famille des Boraginaceae. Ce végétal peut vivre durant plusieurs années, d’où sa vivacité.
Comme son nom l’indique, la consoude tubéreuse est une plante à tubercule. Cette dernière l’aide à se propager en largeur. Elle représente une souche rhizomateuse qui lui permet de ramper. C’est pour cela que sa vitesse de croissance est rapide.
 
 
Depuis des années, les jardiniers s’en servent comme couvre-sol. Il suffit de trouver la place idéale. En effet, sa racine peut s’enfoncer très profondément. Un terrain bien humide, riche et profond favorise sa poussée. En plus de cela, lorsqu’elles sont encore fraîches, les feuilles crues sont tout à fait comestibles. Une fois qu’elles s’assèchent, elles sont récupérables pour fabriquer du compost. 
Consoude tubéreuse
Cela révèle une autre propriété de ce végétal dans le monde du jardinage. Par exemple, le purin de consoude est un produit qui démontre cette propriété.
Caractérisée par un port touffu et dressé, la consoude tubéreuse comporte un feuillage caduc. Quand l’automne arrive, elle perd la totalité de ses feuilles. Concernant la forme des fleurs, celle de la consoude tubéreuse ressemble à des clochettes. Elle s’identifie par sa couleur jaune pâle, tandis que ceux des autres espèces sont violets. Elle se distingue également par sa capacité à résister à la sécheresse. De plus, sa taille peut atteindre entre 20 et 60 cm de haut. Sachez que la consoude tubéreuse est aussi appelée symphytom tuberosum. Ce nom vient du mot latin symphyton qui signifie unir en un tout. Il évoque le fait que c’est un excellent cicatrisant. En dehors de ce fait, la consoude tubéreuse s’avère comestible. Elle peut être employée dans la cuisine. Il existe de nombreux plats qui nécessitent l’utilisation de ce végétal.
Collagène Marin
18,74 €
(-20,00%) 14,99 €
Shopping Satisfaction
(21)
Acide hyaluronique gélules
21,63 €
(-20,00%) 17,30 €
Shopping Satisfaction
(28)

Quelles sont les propriétés de la consoude tubéreuse sur la santé ?

Consoude tubéreuse propriétés
La consoude tubéreuse détient de nombreuses propriétés médicinales. Tout d’abord, la première propriété s’adresse à la peau. Il faut la consommer en externe. En d’autres termes, il faut l’appliquer sur la peau concernée. C’est le pouvoir de l’allantoïne, un des composants de la consoude tubéreuse. Elle agit sur la peau comme étant un cicatrisant. De ce fait, elle peut soigner certaines maladies de la peau à savoir le psoriasis, l’eczéma, ainsi que d’autres incidents comme les piqûres de moustiques, les coups de soleil, les coupures et les brûlures superficielles. Grâce au tanin qu’elle renferme, la consoude tubéreuse est idéale pour les acnés. Elle aide à assécher rapidement les boutons.
En outre, une autre propriété de la consoude tubéreuse est le fait d’être favorable à la régénération cellulaire. Ce sont l’allantoïne et l’acide rosmarinique qui en sont responsables. Grâce à ces deux éléments, les entorses, les fractures et les douleurs articulaires peuvent être soulagées. La consoude tubéreuse possède une autre propriété qui permet de réduire le gonflement et l’inflammation. De plus, elle apaise les douleurs.
 
D’autres propriétés médicinales sont issues des différents composants de la consoude tubéreuse. À ce stade, elle est consommée en interne. En premier lieu, la racine dite tubéreuse produit une substance visqueuse. Celle-ci a un rôle au niveau du tube digestif. Elle fonctionne comme un adoucissant pour les muqueuses et les bronches. En second lieu, la plante permet de conserver le sucre. C’est l’effet des fructanes. Cette plante comestible stocke aussi des terpénoïdes qui favorisent la lutte contre les bactéries. Elle renferme certains nombres d’acides phénoliques : les uns sont anti-inflammatoires tandis que les autres sont antihormonals.
Mis à part ces composants, ce végétal s'avère riche en sels minéraux. Il renferme du fer, du phosphore, de la silice, du potassium et du calcium. Ces derniers proviennent tous du sol. La consoude tubéreuse les absorbe par ses racines. De nos jours, la consommation de la plante s’annonce presque mortelle. Même si elle demeure comestible, sa consommation est déconseillée, car elle contient des alcaloïdes. En effet, ces derniers sont toxiques pour le foie.

Peut-on utiliser la consoude tubéreuse en cuisine ?

Outre ses propriétés médicinales et le fait qu’elle soit comestible, la consoude tubéreuse possède des propriétés particulières en termes de cuisine. Elle est considérée comme un légume. Elle a un goût d’iode, notamment ses feuilles. Ce qui fait qu’elle se révèle tout à fait comestible. Lorsque le végétal est encore jeune, ses feuilles sont délicieuses. Les cuisiniers utilisent ces dernières crues. Hachés finement, ils les ajoutent non pas seulement dans la salade, mais aussi dans d’autres recettes.

Dernièrement, il existe de nombreuses recettes dans lesquelles la consoude tubéreuse figure sur la liste des ingrédients. Le fait de la cuire la rend totalement comestible. La recette la plus connue de la consoude est le beignet. Il suffit de bien suivre la recette pour qu’elle reste comestible. En arrivant à réunir tous les ingrédients nécessaires, cette recette doit ressortir le goût de la sole. Il existe une autre recette qui consiste à farcir ses feuilles.

Pour réaliser la recette d’un bon beignet, il faut employer des feuilles de consoudes fraîches, de la farine, un peu de lait, un œuf, de l’huile d’olive et de l’huile de friture. Pour plus de goût, le poivre, en plus du sel, est un bon allié. Une cuisson de 20 minutes sera parfaite.
Pour la deuxième recette, c’est-à-dire la consoude farcie, il faut plus d’ingrédients. Cette recette nécessite des feuilles de consoudes, de la chair à saucisse, du bouillon, des champignons, du persil, un oignon, du sel, du poivre et un peu de lait. Le temps de cuisson de cette recette dure 30 minutes.

Actuellement, il existe de plus en plus de plats à base de cette plante, comme les bouchées de consoude, les filets de consoude, les makis de consoude, la ballottine de consoude, la purée verdurette, les nems aux consoudes et beaucoup d’autres comme le gratin, les tartes salées, les smoothies verts, la soupe et la sauce pour pâtes.
Consoude tubéreuse comestible