Ginkgo biloba bienfaits



Originaire du sud-est de la Chine et vivant plus de 1000 ans, le gingko biloba est considéré comme la plus vieille espèce végétale sur la planète terre !
En fait, les estimations les plus optimistes considèrent l’existence du gingko biloba à 270 millions d’années plus exactement.

Gélules de Ginkgo Biloba
23,21 €
(-47,74%) 12,13 €
Ce qui nous donne une petite idée de la robustesse et de la longue résistivité de cet arbre à tous les changements climatiques majeurs qu’a connu notre planète, comme les cataclysmes, les irruptions volcaniques et même la chute de météorites. Sans oublier les maladies et les attaques de parasites, que toute plante peut en être la cible.
Bien qu’il soit originaire de l’empire céleste, l’arbre gingko biloba a connue bien des exportations pour ces bienfaits vers d’autres pays d’Asie au XIIème siècle, tel que le Japon et la Corée. Mais son introduction en Europe s’est faite attendre jusqu’au XVIIème siècle, grâce au médecin et botaniste allemand Engelbert Kaempfer. Ce dernier fut membre de l’expédition de la Compagnie des Inde Néerlandaises, c’est d’ailleurs à destination du célèbre jardin botanique d’Utrecht, en Hollande qu’a eu lieu la toute première plantation de gingko biloba en terre européenne, en 1730.
La gingko biloba est surtout reconnaissable par sa hauteur imposante (30 mètres en moyenne), alors que les feuilles du gingko biloba sont de couleur verte en forme d’éventail – à mi-chemin entre la fougère et le conifère - ses dernières sont portées par un pétiole de huit centimètres.
Quant à la dénomination de cet arbre, aussi vieux que le monde, et bien elle vient de la forme de ses feuilles vertes dites "bilobées".

Comment cultiver le ginkgo biloba ?

Pour ce qui est de comment et où peut-on cultiver le gingko biloba, et bien cet arbre millénaire a le gros avantage de n’avoir presque aucune condition pour sa plantation, d’où sa si longue existence, presque aussi ancienne que l’apparition de la vie sur terre.
N’empêche que ce grand arbre aux quarante écus, comme on le surnomme généralement, possédé quand même quelques préférences en matière de type de terre, climat et période de plantation, juste pour une meilleure qualité et bienfaits, ainsi qu’espérance de vie du végétal. Si non, libre à vous de le planter quand et où vous le souhaiter.
Pour ce qui est du type de terre favorable à cet unique survivant des Ginkgoacées, et bien il est conseillé de choisir une terre acide à légèrement basique avec une humidité normal à fraiche, en un lieu ensoleillé à mis ensoleillé et même si ça gèle en hiver, aucun problème pour le coriace ginkgo biloba.
Choisir la période allant de novembre jusqu’au mois de mars pour sa plantation, et pour ce qui est de la méthode pour faire multiplier cet arbre, vous avez le choix entre semis, greffage et bouturage. La croissance du gingko biloba est connue pour être lente, surtout durant les six premières années. Son écorce de couleur brune ou gris, est lisse à ses premières décennies de vie, puis commence à voir apparaître des fissures sur son tronc. Son hauteur varie entre 20 et 40 mètres contre une dizaine de mètres pour sa largeur.

Les bienfaits du ginkgo biloba dans la cuisine

Bien qu’il soit un arbre sexué, c’est-à-dire qu’il existe des arbres mâles et des arbres femelles, ces dernières donnent naissance à des ovules durant l’automne, qui sont considérées à tort comme les fruits du gingko biloba, ses derniers sont de forme ronde.
Les fruits donnés par l’arbre gingko biloba sont reconnus pour leur couleur jaune orangé et leur diamètre d’environ 2.5 centimètres. Si leur odeur nauséabonde qui ressemble étrangement à celle du vomi vous fera surement fuir, les nombreux bienfaits thérapeutiques de ses graines vous feront changer d’avis. Certains dictons de la culture asiatique prétendent même que les graines de gingko biloba ont un effet aphrodisiaque, voilà pourquoi ils sont donnés aux jeunes mariés pour leur nuit de noces, à consommer avec modération…
Ginkgo bilola bienfaits
Très présent dans la gastronomie thaïlandaise, chinoise et japonaise, les techniques culinaires qui viennent de ces pays originaires du gingko biloba, préconisent qu’il est impératif de bien éplucher les fruits de l’arbre ginkgo biloba avant de les faire cuir, notamment à cause de leur toxicité. Ensuite les rincer et les laisser sécher pendant quelques jours.
Pour ce qui est de la cuisson de ces fameux noyaux, et bien on peut les faire griller puis les manger salées, ou bien les faire bouillir dans l’eau pour ensuite agrémenter son riz ou ses légumes avec. Et pourquoi pas s’initier à la gastronomie japonaise par la même occasion en essayant de réussir le délicieux flan Chawanmushi.
Les feuilles du gingko biloba sont aussi comestibles et sont utilisés généralement comme infusion à des fins purement curatives, afin de profiter des nombreux bienfaits. Il est aussi utile de rappeler que le nombre de produits dérivés du gingko biloba est remarquable ! Car il y va de la simple tisane aux gélules en passant par les compléments alimentaires sans oublier les gouttes et les comprimés.
 

La symbolique d’un arbre sacré

Les bienfaits de cet arbre "sacré" sont presque aussi nombreuses que les millénaires qu’il a traversés durant son existence, sans parler de ses multiples vertus thérapeutiques, sa large utilisation gastronomiques et l’ombre que cet arbre procure une fois atteint sa taille adulte.
L’arbre ginkgo biloba est un symbole de sagesse, de paix et de longue vie saine et heureuse. Sa repoussée spectaculaire après les bombardements de Hirochima et Ngasaki à la bombe atomique le 6 août 1945, n’en fait qu’amplifier l’incroyable capacité de ce végétal à combattre toute forme d’hostilité à la vie, y compris la redoutable arme atomique.
Catalogué comme étant un arbre fossile ayant même servi de nourriture aux dinosaures. L’arbre caduc qu’est le ginkgo biloba est aujourd’hui une espèce végétale reconnu à sa juste valeur de par le monde. C’est ce qui est expliqué l’intérêt que portes plusieurs pays à sa plantation dans les cinq continents, bien loin de sa terre natale : la Chine.