Lamier blanc propriétés

La Phytothérapie est un type de traitement thérapeutique à base de plantes en tous genres. Parmi les plantes qui sont utilisées en phytothérapie, on retrouve l’ortie blanche. Cette dernière est également connue sous le nom du lamier blanc. La question étant : « qu’est-ce que le lamier blanc ? ». Focus sur cette plante, ses bienfaits, ses formes et ses contre-indications.

Qu’est-ce que le lamier blanc ?

C'est une plante appartenant aux espaces de plantes herbacées, de la famille des Lamiaceae. Bien qu’on l’appelle « ortie », ce n’en est pas réellement une dans la mesure où son genre n’est pas « Urtica » mais « Lamium ». Il ne faut donc pas la confondre avec cette mauvaise herbe. D’autant plus que cette plante herbacée vivace ne pique pas en l’absence de poils urticants. Le lamier blanc est reconnaissable par ses fleurs blanches, ses feuilles vertes aux formes triangulaires et sa tige en section carrée. Les fleurs blanches sont un groupement de 6 à 15 fleurs, avec une taille entre 1, 5 et 2,5 cm de long. Du côté des feuilles, elles possèdent une longueur entre 3 à 8 cm et une largeur entre 2 et 5 cm. Pour la tige, cette plante possède une hauteur moyenne allant de 30 à 50 cm. Si les conditions sont optimales, elle peut atteindre les 100 cm de hauteur. Cette plante est poussée dans la partie eurasiatique. Originaire de l’Asie centrale, elle s’est propagée et s’est imposée en Asie occidentale et en Europe. Elle pousse en général dans des zones humides, ce qui peut correspondre à toutes sortes d’habitats. Les types d’habitats classiques de cette plante sont les friches et les lisières. On peut donc observer cette plante poussée autant dans des régions boisées que dans des prairies. Le lamier blanc possède plusieurs utilisations. Elle est reconnue comme une plante aux propriétés médicinales sans contre-indications. Ce sont les sommités fleuries et les feuilles qui sont utilisées à des fins de traitement thérapeutique. Cette plante est notamment reconnue pour lutter contre l’acide urique, les troubles de la prostate et bien d’autres encore. Outre ses propriétés médicinales, sachez que cette plante est également comestible. En effet, les pousses feuillées, les jeunes feuilles et les têtes fleuries peuvent être consommées sous forme de salade. Ces parties possèdent un goût similaire à des champignons.
Lamier blanc propriétés

Quels sont les propriétés du lamier blanc ?

Elle possède de nombreuses propriétés médicinales qui sont exploitées dans le cadre de traitement en phytothérapie. Les propriétés du lamier blanc peuvent être exploitées aussi bien en usage externe qu’en usage interne.
• Usage externe
En usage externe, le lamier blanc est connu pour ses propriétés anti-inflammatoires, adoucissantes et à effets émollients. Ces derniers sont exploités pour traiter des problèmes au niveau du cuir chevelu avec des pellicules. Il est question de problèmes comme les démangeaisons et les desquamations. C’est pourquoi le lamier blanc est généralement présent dans la composition des shampoings à base de plantes.
Les propriétés astringentes de cette plante sont également exploitées pour apaiser les hémorroïdes grâce au bain de siège. Sinon, les brules, les ulcères, les varices au niveau des jambes peuvent être soulagé avec du lamier blanc appliqué en compresse.
• Usage interne
Pour un usage interne, les propriétés du lamier blanc sont utilisées pour réguler divers maux via la sommité fleurie. Cette plante est utile autant pour des problèmes classiques que pour des problèmes propres au sexe.
Pour les problèmes classiques, on cite son action qui permet l’élimination de l’acide urique. Pour rappel, l’acide urique est un déchet de l’organisme issu de la destruction de cellules mortes.C’est l’acide urique qui est à l’origine des crises de goutte. À cela s’ajoutent les propriétés astringentes et vaso-constrictrices qui apaisent les épisodes de diarrhées, d’hémorroïdes, de varices et des troubles gastro-intestinaux. En dernier, les propriétés diurétiques de cette plante qui permet d’éliminer des toxines par l’urine.
Chez la femme, cette plante est surtout connue en tant que remède traditionnelle pour aider à résoudre des troubles gynécologiques et de menstruation. Elle permet notamment de réguler les écoulements sanguins du cycle féminin, de réduire les pertes blanches et de soulager les douleurs menstruelles.
Chez l’homme, cette plante aide à résoudre les troubles à la prostate. Le lamier blanc en tisane permet notamment d’aider à résoudre le problème de miction difficile. Il s’agit là d’un trouble de la prostate qui apparaît chez l’homme avec l’avancement de l’âge.
Collagène Marin
18,74 €
(-20,00%) 14,99 €
Shopping Satisfaction
(21)
Acide hyaluronique gélules
21,63 €
(-20,00%) 17,30 €
Shopping Satisfaction
(28)

Sous quelles formes consommer le lamier blanc ?

Le lamier blanc peut se présenter sous différentes formes en fonction de besoin. La forme la plus commune est l’infusion avec des sommités fleuries séchées. En usage en externe, le lamier blanc est infusé pour servir d’eau de rinçage pour le cuir chevelu. On peut aussi l’infuser pour faire de la compresse ou du bain de siège. En usage interne, le lamier blanc se présente sous la forme de tisane. En général, il faut boire de 3 à 4 tasses de tisane au quotidien pour que les propriétés de cette plante produisent un effet optimal. Cela équivaut à 20 g de lamier blanc en feuille ou fleur séchée pour 1 litre d'eau. À noter qu’il s’agit là d’une posologie à titre indicatif. L’avis d’un professionnel est toujours recommandé pour adopter la bonne posologie et éviter d’éventuelles contre-indications.

Y a-t-il des contre-indications avec le lamier blanc ?

Cette plante peut être utilisée sous différentes formes (ex : tisane) pour lutter contre des troubles en tous genres. Quelles que soient la forme et le mode d’utilisation, cette plante n’est pas sujette à des contre-indications. En effet, à ce jour, le lamier blanc ne présente pas de contre-indications connues. Cette plante ne produit pas d’effet indésirable sur le corps si l’on respecte le dosage. Néanmoins, chaque personne est un cas de figure particulier. Aussi, pour être sûr que votre profil n’est pas sujet à des contre-indications, il est préférable de consulter un spécialiste avant d’utiliser le lamier blanc. D’ailleurs, il est préférable d’avoir l’avis d’un professionnel pour une posologie avec la dose et la durée de traitement adéquate à son profil. Parmi les cas de figure qui peuvent être en contre-indications, il y a le cas des femmes enceintes et allaitantes.
Lamier blanc contre-indications