Salsepareille bienfaits

La salsepareille est une plante méconnue de toute mais recouvre une véritable richesse en phytothérapie.

Salsepareille qu’est-ce que c’est ?

C’est une plante de la famille des smilacacées, volubile, grimpante et originaire des forêts tropicales humides. C’est une liane à racine profonde qui pousse dans les bassins méditerranéens, ses tiges sont épineuses pour atteindre jusqu’à 3 m de hauteur. Ses feuilles vertes en corde ou en forme de cœur sont longues et peuvent atteindre les 35 cm. Ses fleurs en ombrelle sont blanches et odorantes. Les fruits de la salsepareille arrivent à maturité entre novembre et décembre, ils sont petits, en grappe, rouge foncé et en baie sphérique. Cette plante envahissante procure des bienfaits pour la santé. Il en existe deux sortes différentes, dont celle qui vient du Mexique et l’Indienne. C’est une plante ornementale aux bienfaits médicinaux dépuratifs, car elle est composée de sels minéraux et de carotène. La culture de la salsepareille se fait dans un endroit doux au pied d’un arbre, d’un mur ensoleillé ou le long d’un grillage, mais toujours loin des enfants à cause de ses épines. Planter les graines au printemps. Pour un seul plant, faites un trou de 15 à 30 cm sur 30. En cas de sol humide, mettre du gravier au fond et mélanger du sable à la terre initiale pour y positionner la plante et l’arroser pendant 3 mois. Si vous optez pour une plantation semi en mars, prédisposer les graines dans une petite caisse ensuite l’enterrer dans un endroit chaud afin qu’ils germent après 2 à 4 semaines. Pour le semi-automne, agissez sans mettre les graines dans un endroit chaud pour des plantes plus vigoureuses au milieu du printemps. Et les planter en sol drainé argilo siliceux l’année précédant le semi dans un endroit à l’abri du vent mi-ombragé mi-ensoleillé. On la trouve chez l’herboriste ou dans les officines ou encore en ligne pour traiter les maux et exploiter ses bienfaits. Elle pousse dans les régions méditerranéennes dans la garrigue et les parcs ou sous-bois.
 
Salsepareille bienfaits
Si vous optez pour une plantation semi en mars, prédisposer les graines dans une petite caisse ensuite l’enterrer dans un endroit chaud afin qu’ils germent après 2 à 4 semaines. Pour le semi-automne, agissez sans mettre les graines dans un endroit chaud pour des plantes plus vigoureuses au milieu du printemps. Et les planter en sol drainé argilo siliceux l’année précédant le semi dans un endroit à l’abri du vent mi-ombragé mi-ensoleillé. On la trouve chez l’herboriste ou dans les officines ou encore en ligne pour traiter les maux et exploiter ses bienfaits. Elle pousse dans les régions méditerranéennes dans la garrigue et les parcs ou sous-bois.

Quelles parties de la salsepareille sont utilisées ?

salsepareille, racine
La partie de la salsepareille la plus utilisée est sa racine et le rhizome. Elle a les bienfaits d’activer la circulation sanguine et de stimuler les défenses immunitaires, mais agit aussi en anti-inflammatoire. Ces racines ont la propriété d’aphrodisiaque pour l’homme aussi que pour la femme. Elles peuvent aussi être transformées en eau pétillante au goût de bière. Les jeunes pousses sont comestibles, elles se mangent crues en vinaigrette ou braiser. Soit on les fait bouillir et les servir en omelette. Elles ont un goût amer agréable.
Ses fleurs servent pour fabriquer de la liqueur, macérées dans de l’eau-de-vie avec du sirop de canne. Les fruits bien mûrs de la salsepareille ne sont généralement pas comestibles, mais il y a des régions qui s’en servent pour en faire de la confiture. La plante dans toutes ses formes est cultivée pour orner les jardins et les parcs.

Indications thérapeutiques et bienfaits médicinaux

La salsepareille ne présente aucune toxicité grave, elle est utilisée en médecine douce et chinoise ou en phytothérapie. Elle est aussi anti-inflammatoire. Prise seule ou associée avec d’autres plantes, elle fournit des bienfaits curatifs.
Cette plante apporte les vertus dépuratives parce qu’elle agit sur les malaises digestifs liés au foie. Elle aide aussi à avoir l’appétit. Elle est antifatigue, car la saponine qui est l’un de ses composants chimiques soulage les fatigues musculaires. Grâce à ses bienfaits vivifiants et stimulants, elle nettoie et améliore la circulation sanguine.

La salsepareille est également bénéfique pour les troubles de l’appareil respiratoire par ses vertus d’expectorants, et son action antimicrobienne freine la croissance des bactéries dans le corps et soulage ainsi les maladies vénériennes. Elle traite les problèmes de la peau puisqu’elle diminue la perte de la partie supérieure de la peau. On l’utilise en usage sur la plaie, les brûlures et les crevasses. Elle résout les difficultés hormonales, car elle est riche en stéroïdes qui agissent sur les hormones et soigne ainsi les instabilités liées à la ménopause et autre problème de la femme. Les racines de la salsepareille traitent aussi l’impuissance masculine et accroissent la virilité. Chez l’homme, la plante aide même à la production de progestérone et de la testostérone. De plus elle est réputée pour ses bienfaits aphrodisiaques.
.

Les formes existantes de la salsepareille

La consommation de salsepareilles se présente sous plusieurs formes.
L’infusion est le plus utilisée, une portion de 30 à 40 g de rhizome ou de racine broyée ou hachée sera versée dans l’eau bouillante. Après être infusé pendant une dizaine de minutes, le tout sera filtré et versé dans un récipient en verre. La conservation dans un endroit frais et sec assure sa qualité. La prise trois fois par jour avant chaque repas est fortement conseillé.
La décoction est la seconde forme utilisée. Elle consiste à mettre sur le feu 1 litre d’eau froide avec 50 à 60 g de racine séchée. Dès l’ébullition, on le retire du feu et il est filtré après 10 minutes. Le mode de prise est le même que l’infusion. Si le goût s’avère désagréable, on peut le diluer avec du miel ou du jus de fruit. Elle peut être utilisée sur la peau en cas d’une infection.
La salsepareille peut être en poudre, la prise d’une cuillère à café par jour est suffisante pour prouver ses bienfaits. Avaler avec du miel, du jus ou de la confiture cache son goût désagréable.
La dernière forme, en comprimé, se prend matin, midi, soir avant chaque repas.
Salsepareille pour la peau

Les effets secondaires du Salsepareille

Étant donné que cette plante n’est pas un remède bénin, et malgré les bienfaits de la salsepareille si on la consomme en surdose ou durant une cure prolongée, elle peut attirer des irritations au niveau du tube digestif causant ainsi des troubles intestinaux légers. Une prise excessive peut également provoquer des nausées et vomissements, mais aussi des problèmes hépatiques.