condurango bienfaits - 9ch - Plantavie

Plante originaire de la cordillère des Andes, plus particulièrement Pérou, Équateur ou Amérique du Sud, le condurango tient son nom du « Condor des Andes ». C’est un oiseau de proie diurne du genre vultur qui, de par son envergure qui peut aller jusqu’à 3,50m ou plus, est bien actuellement le plus grand rapace et le plus grand oiseau volant terrestre. Le condurango est aussi appelé Plante du Condor, parce que cet oiseau apprécie tout particulièrement se poser sur cette liane qu’il utilise comme contrepoison en cas de morsure de serpent.
condurango bienfaits

Qu’est-ce que le condurango ?

Le condurango est une plante grimpante, ou plus précisément, une liane qui ressemble à la vigne et qui se développe particulièrement dans les milieux chauds et humides. On la trouve précisément dans la Cordillère des Andes, au Pérou, en Équateur et en Colombie, entre 1500 m et 2000 m d’altitude. Autrement appelé Marsdenia condurango de son nom latin, cette plante appartient à famille des Asclepiadaceae. Le condurango est une liane qui apprécie très bien la lumière du soleil. Elle court ainsi le long des troncs d’arbres pour atteindre cette lumière. La plante, velue sur toutes ses parties, porte de larges feuilles, ovoïdes ou en forme de cœurs, brillantes sur le dessus et longues d’environ dix centimètres. Ses fleurs, petites et de couleur jaunes-verdâtre, sont groupées à l’aisselle des feuilles supérieures et s’évasent en 5 lobes striés qui poussent en ombelles. Ses fruits sont de longues navettes couvertes de plusieurs ailettes longitudinales. C’est une plante aux multiples vertus et bienfaits, aussi bien utilisée en homéopathie qu’en dermatologie et cosmétologie. Dans tous ces domaines, ce sont surtout l’écorce et la tige qui sont utilisées puisque renfermant de nombreuses vertus. Une tige dont la surface externe est d’aspect grisâtre et rugueuse, et qui protège une écorce interne brun-rougeâtre et un liber brun-jaune strié longitudinalement. Son odeur aromatique, qui ne se révèle qu’après avoir été broyée, rappelle à souhait la cannelle et le poivre.

Quelle sont les bienfaits du condurango ?

Les bienfaits de cette plante sont multiples et dans divers domaines. En effet, le condurango possède de puissantes vertus anti-inflammatoires. Il permet aussi, entre autres bienfaits, de soulager les irritations, les douleurs, les démangeaisons dues aux problèmes de peau comme l’acné, le psoriasis ou l’eczéma. En outre, son action apaisante et cicatrisante permet de calmer certaines crises. Le condurango a également un fort pouvoir assainissant, qui permet de prévenir l’apparition de nouvelles plaques ou de nouveaux boutons. Hydratant et nourrissant, il permet de renforcer, sur les peaux sensibles, le film hydrolipidique. Entre autres bienfaits aussi, Il permet de prévenir le vieillissement prématuré de la peau, en lui redonnant toute son élasticité et de la consistance. Ainsi, la peau peut-elle retrouver de l’éclat, être plus ferme, et est efficacement protégée des agressions extérieures.

Les bienfaits en gastro-entérologie

Outre ces multiples vertus et bienfaits, il est à noter que l’écorce du condurango possède des vertus digestives certaines, puisqu'elle favorise les sécrétions gastriques et ouvre l'appétit. On l’utilise aussi communément pour son action sur le système gastrique tout entier, puisque la plante est considérée comme sédative. Elle soulage donc ainsi les douleurs d'estomac. La plante a également des propriétés antiasthéniques, sédatives et anti-inflammatoires. Le condurango est aussi utilisé pour ses bienfaits en tant que tonique en période de convalescence. Il est aussi à noter que l’on peut trouver condurango sous forme de granulés de 4 ch, 5 ch, 7 ch, 9 ch ou plus. Des granulés destinés à être utilisés pour le soin des ulcères gastriques et autres dans le domaine de l’homéopathie. Les dosages bas et moyens en homéopathie allant ainsi de 4 ch à 9 ch. Les dosages plus élevés au-dessus de 9 ch pouvant aller jusqu’à 30 ch. Les différentes occurrences pour lesquelles condurango peut être utilisé pour ses bienfaits en gastro-entérologie sont ainsi principalement :
• Douleur brûlante de l’œsophage,
• Douleurs brûlantes de l’estomac, ulcère gastrique, etc.
• Affections douloureuses de l’estomac en général
• Fissure anale.
Mais en dehors de la gastro-entérologie, condurango en homéopathie, étend aussi ses bienfaits dans le domaine de la dermatologie pour les :
• Fissures au niveau des, lèvres ou du rectum
• Perlèche ou fissure de la commissure des lèvres.
• Etc.
Les posologies dans ce domaine devant toujours en principe se situer en basse ou moyenne dilution, de 4 ch à 9 ch. La barre de 9 ch ne devant être franchie que sur avis médical autorisé.

Bienfaits dans la cosmétique

Les bienfaits du condurango sont aussi utilisés dans l’industrie des cosmétiques, puisque cette plante entre dans la composition de nombreux produits grâce à ses vertus adoucissantes, astringentes et tonifiantes. Ses principes actifs sont ainsi utilisés dans la fabrication des :
- Laits corporels
- Shampooings et lotions toniques divers pour cheveux
- Crèmes adoucissantes pour les mains
- crèmes apaisantes après-soleil
- lotions après-rasage
- crèmes et masques astringents pour peaux grasses à tendance acnéique
- crèmes revitalisantes pour peaux abîmées.

condurango en pharmacie

Le condurango en pharmacie.

Il est important de noter que cette plante, outre tous ces bienfaits, peut aussi être utilisée comme contrepoison en cas de morsure de serpent. Un usage d’ailleurs bien connu des peuples dans la cordillère des Andes.On dit aussi fort à propos, que le « Condor des Andes », cet oiseau de proie auquel il tient son nom, consomme de grandes quantités de feuilles de condurango pour se préserver de la morsure des serpents venimeux. Il est à noter que le condurango est employé dans diverses préparations présentes en pharmacie. Parmi lesquelles peuvent être cités les préparations toniques amères lors des convalescences, les préparations stimulantes de l’appétit, en cas de dyspepsie et pour calmer les douleurs de l’ulcère gastrique.La condurangine contenue dans la plante est un tonique des fibres lisses.

Elle accroît aussi la sécrétion biliaire.

Mais il est néanmoins important de noter que, pris à forte dose, le condurango entraîne des effets indésirables tels que des vomissements, des diarrhées, des troubles de la coordination motrice, une accélération du pouls, de la respiration et une faiblesse. Il est donc très sérieux de prendre des précautions sur les doses préconisées.